L’autre façon d’envisager l’énergie du futur

Ce blog vise à rassembler les différentes stratégies énergétiques vouées à nous garantir un futur plus vert.

Trop d’incertitudes planent encore sur le devenir de notre société, aussi, nombreux sont ceux à redoubler d’efforts pour nous permettre à tous de vivre de façon à la fois confortable et sereine, en adoptant de nouvelles sources d’énergies.

C’est un terme qui sonne très bien et qui est en plein essor ces derniers temps, mais savons-nous vraiment ce qu’il signifie, est-il possible de consommer de l’énergie 100% renouvelable, comment pouvons-nous y parvenir ?

Qu'est-ce que l'énergie verte ?

Eh bien, nous avons tendance à confondre énergie renouvelable et énergie verte, et la différence est que toute énergie verte est renouvelable, mais toutes les énergies renouvelables ne sont pas vertes. Par exemple, la production hydroélectrique (hydroélectricité) est une source d’énergie propre et renouvelable, mais l’impact significatif qu’elle a sur son environnement fluvial l’empêche d’être qualifiée d’écologique.

Lorsque nous parlons d’énergies vertes, nous faisons référence à des ressources infinies provenant de sources non polluantes et respectueuses de l’environnement. Ce groupe comprend des énergies telles que l’énergie solaire, éolienne, marémotrice… Toutes ces sources de production énergétique sont cependant considérées comme des alternatives aux énergies fossiles (charbon, pétrole), obtenues par le biais de ressources amenées à se tarir. La transition énergétique nécessaire pour envisager un futur un peu moins sinistre que celui qui se dessine selon les prévisions récentes (réchauffement climatique, effet de serre) nécessite d’avoir davantage recours à l’éolien, à la géothermie, ainsi qu’à la production d’électricité basée sur l’énergie hydraulique.

En 2016, en France, 38,9% de l’énergie produite provenait de sources renouvelables, l’énergie éolienne est en tête de la production avec 18,4%, suivie par l’énergie hydroélectrique avec 13,8% et derrière l’énergie solaire photovoltaïque et thermique avec respectivement 3,1% et 2%, les 1,6% restant correspond au reste des énergies renouvelables.

Qu’est-ce que l’énergie verte ?

Il y a plusieurs façons, mais la seule dans laquelle nous pouvons être totalement sûrs de l’origine renouvelable de notre énergie est l’autoconsommation. En installant des panneaux solaires sur notre toit, nous pouvons assurer une production d’énergie propre pour couvrir 100 % de notre demande énergétique ou tout du moins une bonne partie de celle-ci. Une autre option à prendre en compte est de faire appel aux services d’un des multiples distributeurs qui offrent actuellement à leurs clients la possibilité de consommer 100% d’énergie renouvelable. Il y a déjà plus de 30 entreprises qui font la publicité de ce service dans notre pays. Maintenant, comme nous le savons déjà, nous devons garder à l’esprit que 100% renouvelable ne peut pas être 100% vert et nous devrons étudier les offres des différents marketeurs pour assurer l’origine de l’électricité produite.

Il y a plusieurs façons, mais la seule dans laquelle nous pouvons être totalement sûrs de l’origine renouvelable de notre énergie est l’autoconsommation. En installant des panneaux solaires sur notre toit, nous pouvons assurer une production d’énergie propre pour couvrir 100 % de notre demande énergétique ou tout du moins une bonne partie de celle-ci.

Une autre option à prendre en compte est de faire appel aux services d’un des multiples distributeurs qui offrent actuellement à leurs clients la possibilité de consommer 100% d’énergie renouvelable. Il y a déjà plus de 30 entreprises qui font la publicité de ce service dans notre pays. Maintenant, comme nous le savons déjà, nous devons garder à l’esprit que 100% renouvelable ne peut pas être 100% vert et nous devrons étudier les offres des différents marketeurs pour assurer l’origine de l’électricité produite.

Puis-je consommer uniquement de l’énergie 100% verte ?

La réponse est claire, oui, mais seulement si vous optez pour l’autoconsommation, car comme nous l’avons vu précédemment, c’est le seul moyen d’être sûr de l’origine de notre énergie car nous la produisons nous-mêmes. Les panneaux photovoltaïques sont une des options à envisager.
Maintenant, si vous misez sur les services qui commercialisent de l’énergie verte, nous devons savoir que l’électricité qui arrive chez nous ne peut jamais être 100% verte, mais ne soyez pas outrés, tout a une explication.

Il est impossible pour le réseau de distribution de distinguer le fait que l’électricité provient d’une source renouvelable et que, dans le cas contraire, l’énergie qui atteint nos foyers est un mélange des deux.

Comment les spécialistes du marketing peuvent-ils offrir de l’énergie verte ?

En réalité, ces négociants s’engagent à acheter autant d’énergie que nous en consommons, auprès de producteurs d’énergie renouvelable ou même à en produire eux-mêmes.
Avec ce système, nos dépenses énergétiques iront aux entreprises qui produisent de l’énergie renouvelable et nous encouragerons ainsi la production de ce type d’énergie, car plus la demande est forte, plus l’offre doit être importante.

Afin de pouvoir démontrer l’origine renouvelable de l’énergie vendue par les sociétés de négoce, le Ministère de l’Industrie a créé en 2007 la Garantie d’Origine, qui garantit que tout ou partie de l’énergie produite par un producteur est renouvelable et peut donc être vendue avec ce label.

Il est vrai que le modèle actuel suscite une controverse considérable dans le secteur en n’envisageant pas l’obligation d’investir dans de nouvelles installations d’énergie renouvelable, ce qui pourrait permettre à certaines entreprises productrices d’obtenir le label, mais sans vraiment miser sur elles.

Dans ce domaine, la transparence doit jouer un rôle clé dans l’évolution de ce type de produit, non tant au niveau des sociétés de commercialisation qu’au niveau des producteurs. Des conditions plus restrictives en ce qui concerne l’obtention du certificat de garantie seraient certainement utiles en ce sens. Ceux qui se servent de l’energie géothermique, de même qui basent leur production sur l’énergie marémotrice devraient être favorisés.

Il existe également des options basées sur le biogaz, par le biais de la méthanisation de déchets agricoles, animaux et humains. Toutefois, on sait que la combustion, quels que soient les combustibles utilisés, entraîne la production de gaz à effet de serre. Même si l’efficacité énergétique de ces systèmes est prouvée, et bien qu’il s’agisse de gaz naturel, difficile de miser dessus à grande échelle.

L’avenir est à l’énergie renouvelable

Il est devenu clair que l’énergie propre est tenue de se développer. Aujourd’hui, c’est à nous de parier sur elle, soit sous forme d’autoconsommation, soit en l’engageant par l’intermédiaire d’un commercial, soit en combinant les deux solutions. Les centrales éoliennes fleurissent (parcs éoliens), de même que le solaire thermique est de plus en plus présent dans les nouvelles constructions (souvent bioclimatiques), attestant donc du développement des énergies alternatives, tournées vers le futur.

L’avenir semble encourageant pour les énergies renouvelables, dans des pays comme la France, qui a toutes les conditions pour être à la pointe de la révolution énergétique dans laquelle nous serons tôt ou tard engagés et c’est pourquoi nous devons prendre les rênes et commencer à tirer parti des énergies renouvelables que nous avons à notre disposition. La production électrique est un enjeu majeur, notre consommation d’énergie en dépend.

A nous de mettre à profit des ressources inépuisables, en reléguant les combustibles fossiles aux oubliettes.